PrattCorto Maltese est un personnage qui représente une réelle invitation au voyage, à la découverte, un « ouvreur de portes » qui stimule la curiosité et le désir de partir à la recherche de nouvelles aventures, cependant tous ses parcours ne sont pas déterminés que par des lieux, mais plutôt par des rencontres, fortuites ou nécessaires, par des passages qui transforment ces voyages en itinéraires imprévisibles et surprenants.

Corto est ainsi car la vie de Hugo Pratt était ainsi.

Un voyage continuel, pour rechercher et connaître, est jalonné de rencontres décisives de personnages réels ou de personnages romanesques qui ont peuplé son imagination.

Ce sont des fils très fins, parfois invisibles, apparemment dénoués, mais qui ont dirigé un jeune homme qui avait connu la couleur et la douleur de l’Afrique coloniale, d’une Venise nostalgique à l’exubérante expérience argentine entre festins, amitiés et confrontations professionnelles décisives. Et puis, il y a le reste du monde, l’Angleterre, l’Irlande, la France, le Pacifique, avec, en arrière-plan, toujours Venise.

Le continuel perfectionnement du dessin s’unissait progressivement à l’importance du récit et tous les personnages rencontrés dans les livres participaient à l’accroissement des visions artistiques d’Hugo Pratt, entrant et sortant de ses histoires comme des souvenirs ou de nouveaux parfums à suivre. Une sorte de voyage maritime où l’on a besoin d’accoster pour de nouveaux chargements d’épices et où l’on scrute les horizons libres à la recherche d’autres îles et de nouveaux personnages avec lesquels on peut continuer à rêver.

L’exposition Hugo Pratt du 2/10 au 6/10 au Musée Hergé –  conférence de presse au Musée Hergé, le 2 octobre à 15 h, vernissage à 18h, sur invitation.

COMMUNIQUE DE PRESSE

VISUEL

EXTRAITS DE PRESSE

BILAN DE PRESSE

LIENS